Miro: aggrégateur de contenu vidéo

Il y a eu pas mal de billets sur Miro depuis la sortie de sa version 1.0 y a quelques jours, mais je peux vous dire que ce logiciel le mérite.
S’il y a bien une chose qui me fascine dans le libre, c’est à quel point des équipes relativement restreintes peuvent produire d’aussi bon logiciel et celui-ci en est certainement un.

Au cas où vous ne sauriez pas de quoi je parle, miro (ex Democracy Player) est un logiciel libre sous licence GPL qui permet de visionner/récupérer/rechercher toute vidéo disponible sur le web (ou en local d’ailleurs) (rien que ça :p)

Comment ca marche ?

Pour ceux qui sont habitués aux aggrégateurs de flux rss ou aux podcast, miro est tout simplement l’équivalent en ce qui concerne les vidéos.
Chaque canal correspond à un flux rss, ce dernier est remis à jour selon le paramétrage de l’application (chaque heure par défaut).
Les vidéo sont téléchargées et stockées sur votre ordinateur dans leur format d’origine; miro intègre même un support du protocole bittorent qui permet de partager ses vidéos et/ou celle téléchargées (problème de droits inside :))

Utilisation.

C’est impressionnant tellement c’est simple…
Il suffit d’installer l’application en téléchargeant l’archive correspondant à votre os depuis la page de téléchargement ou bien de la sélectionner depuis le gestionnaire de paquet pour les utilisateurs d’une distribution linux l’incluant, puis de la lancer.

NB: sous archlinux, l’application se lance mais se ferme une fois la paramétrage terminé, il suffit de la relancer une 2ème fois par la suite.

Une fois l’application chargée, il suffit de se rendre dans Miro Guide, de sélectionner Languages, French et de choisir la chaîne qu’on veut garder (les guignols de l’info, le journal i-télé et j’en passe)

Manques ?

Etant habitué à liferea, j’aime bien sa possibilité de pouvoir prendre une commande comme source d’un flux rss, et je pense que ça pourrait être une option intéressante pour miro. Ainsi, on pourrait développer des filtres pour différents sites afin de pouvoir traiter leurs vidéos de la même façon que celles des flux RSS.